Accédez au contenu principal

Chapeau tortu

Contribution du public
Région
Timmins, Ontario
Date
Environ 1933
Matériaux et techniques
Cuir renforcé; production industrielle
Crédit
Albert A. Strauss
Numéro d'identification
Le musée de Timmins Centre national d’exposition 981.5.9
Le chapeau tortu fait partie d’une industrie énormément importante pour la région de Timmins. Depuis l’ouverture des grandes mines d’or en 1909, les promesses d’emplois ont attiré des gens d’origines amérindiennes, canadiennes francophones et anglophones, italiennes, ukrainiennes, et autres régions. Ces immigrants ont créé la communauté diverse croissante de Timmins que l’on retrouve aujourd’hui. 

Par contre, travailler dans une mine souterraine emportait plusieurs risques et dangers et les outils que les mineurs avaient à leur disposition n’étaient pas les plus efficaces. Les accidents étaient fréquents dans les mines et il y avait toujours le risque d’écroulements, d’explosions, d’incendies, etc.

À l’ouverture de la mine, les travailleurs à l’intérieur de la mine ne portaient rien que des chapeaux en tissus fabriqués de matériaux tels que la toile ou le feutre équipés avec une bande de cuir pour tenir leurs lumières. Les sources de lumière ont évolué de chandelles ouvertes, à lampes à huile, à lampes à acétylène et plus tard à lampes électriques. Les chapeaux en matériaux n’offraient pas beaucoup de protection et les flammes ouvertes des chandelles causaient des risques d’incendies et d’explosions puisqu’il y avait des gaz libres dans les mines. La lampe à acétylène risquait moins d’incendies et ne s’éteignait pas aussi facilement que la chandelle. Elle fonctionnait à partir de deux compartiments ; lui au-dessus contenait l’eau et lui au-dessous contenait le carbure de calcium. L’eau mélangée avec le carbure de calcium produisait un gaz inflammable qu’on pouvait allumer.

Le chapeau tortu était parmi les premiers chapeaux durs industriels. Le nom venait de leur forme de dôme qui donnait la parure d’une tortue. Leur forme permettait plus de support et de ventilation. La comparaison de ces artéfacts démontre l’évolution importante de la technologie sécuritaire minière et la différence entre l’industrie minière à l’époque et celle de ce jour.
Soumettez un artefact connexe
Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Pinterest Courriel Plus...

Principaux commanditaires

  • Logo de la Fondation pétrolière impériale, nom accompagné du symbole ovale caractéristique Esso.

Partenaires institutionnels